citroen
nostalgie
logo club rotary

Associations bénéficiaires

BÉBÉ PLUME

bébé plume

L‘association Bébé Plume APEPL a été créée le 4 mai 2004 par des parents d’enfants prématurés en étroite collaboration avec le service de néonatologie du Centre Hospitalier Régional d’Orléans Madeleine. L’association est reconnue d’intérêt général. Bébé Plume permet d’aider d’autres parents à traverser cette période éprouvante faite d’angoisses et d’espoirs grâce au partage d’expériences.

L’objectif de l’association est multiple : créer des liens entre les parents et les familles d’enfants nés prématurément, apporter aux familles un soutien tant psychologique, affectif que relationnel, œuvrer vers l’amélioration des relations entre le personnel soignant et les parents, promouvoir toute action permettant d’échanger, de communiquer, d’informer et de sensibiliser sur ce qu’est la prématurité, réaliser ou accompagner des opérations permettant l’amélioration des conditions d’accueil et de séjour des familles en milieu hospitalier.

En 2015, l’association devra accompagner le déménagement de l’unité prématuré du centre-ville d’Orléans au site de La Source (Sud de l’agglomération) et y aménager un nouvel espace convivialité au sein de ce service.

BADA BOUM

bada boum

Badaboum est une association ayant pour but d'améliorer l'accueil, le confort et le bien-être de l'enfant au sein de deux services hospitaliers : la chirurgie et la médecine pédiatriques (convention du 15 janvier 2002)... Créée par le personnel de CHIRURGIE PEDIATRIQUE de l'Hôpital d'Orléans en Janvier 2002, des Étudiants en Master Comptabilité Contrôle Audit à l’IAE d’Orléans ont depuis rejoint l’association.

Cette association a pour but d'améliorer le confort, le bien-être de l’enfant hospitalisé en CHIRURGIE PEDIATRIQUE. Ce service accueille des enfants de 0 à 15 ans dont l'état nécessite une intervention chirurgicale dans les domaines de la chirurgie viscérale, urologie, orthopédie, traumatologie, chirurgie plastique et néonatale. Et accueille aussi des enfants venant pour des interventions : plaie, fracture, accident, malformation.

En 2015, le collectif souhaite financer des spectacles pour enfants.

T’LIBRE MAX

T libre Max

Préparer l’avenir des enfants atteints de handicap mental. C’est le but de T’libre Max, fondée par Sabine Guillien en 2012.
Sabine et son mari Laurent sont les parents de Maxence : le fruit d’un amour et le début d’un long combat. Maxence 15 ans, Handicapé mental, inscrit à la Section d’initiation et de première formation professionnelle (SIFPF) de Fay-aux-Loges.

« Il est handicapé parce qu’il manque un petit bout de chromosome. Aujourd’hui, il ne sait ni lire ni écrire. Au début, pendant plusieurs années, certains psys m’ont dit que c’était de ma faute. Ils m’ont dit que si je faisais une psychothérapie, mon fils irait mieux. Je leur ai dit que s’il m’apportait la preuve que ça fonctionnerait, je signerais tout de suite ! » Toujours le sourire. Même devant l’ubuesque.
Pour Maxence et pour les autres enfants atteints de handicap, Sabine a créé « T’libre Max », il y a quatre ans, autour de «l’intégration, du vivre ensemble, du partage, de l’altruisme.» «Les enfants un peu différents sont pris en charge. Mais s’est rapidement posée la question de la suite. Quand on ne sera plus là, que vont-ils devenir.»

Objectifs :

À la différence de la Belgique ou de la Suisse, la France n’offre pas de solution pérenne. Et c’est justement le projet de Sabine Guillien. « Construire plusieurs logements équipés domotique, autour d’un lieu de vie communautaire, accueillant des personnes en situation de handicap mental. Un lieu pour toute leur vie ».

  • Construire une maison équipée domotique (normes BBC) accueillant des personnes en situation d’handicap mental. Cette dernière sera pensée pour ses occupants afin de développer leur autonomie et faciliter l’aide du personnel présent.
  • L’association veille à réunir, sensibiliser, démontrer que dans une société ouverte le vivre ensemble a du sens.

Date prévisionnelle de construction : 2021

MOME

mome

L’association MÔME a été créée en 2013 pour bâtir et gérer une « maison des parents » implantée sur le site hospitalier à proximité immédiate du bâtiment «Femme-Enfant ».
Le nouvel hôpital d’Orléans mis en service en 2015 abrite un pôle « femme-enfant » comportant une des plus importantes maternités de France, qui devrait atteindre près de 5000 naissances, des services de médecine et de chirurgie pédiatriques ainsi qu’un service de néonatologie doté d’une réanimation néo-natale . L’hospitalisation d’un enfant entraine une rupture dans la vie familiale. La présence des parents s’avère indispensable pour l’équilibre psychologique de l’enfant. Faciliter l’hébergement des parents à proximité immédiate du service d’hospitalisation favorise cet accompagnement.

Objectifs, en partenariat avec le CHR :

  • D’assurer, dans un second temps, la gestion de ces locaux et de leur utilisation dans le cadre d’une convention avec le CHR.
  • De récolter des fonds en vue de la construction des locaux dont le CHR d’Orléans assurera à la fois la maitrise d’oeuvre et la maitrise d’ouvrage. La construction comprendra des locaux d’accueil et de vie (salon, salle à manger, cuisine), ainsi qu’une partie « hébergement » d’une capacité de 12 chambres.

Le coût du projet est estimé à 1,5 millions d’euros

LE RIRE MÉDECIN

le rire médecin

Depuis 25 ans, les clowns professionnels du Rire Médecin redonnent aux enfants hospitalisés le pouvoir de jouer et de rire pour mieux faire face à la maladie. Intervenant dans 43 services pédiatriques de 15 hôpitaux, ces 100 drôles de personnages offrent chaque année plus de 71 000 spectacles personnalisés aux enfants, à leur famille et aux soignants.

Que font les clowns ?

Un instant de magie, une berceuse improvisée, un rap démentiel. Avec les clowns, tout est possible et tout se joue dans l’instant auprès des enfants hospitalisés.

Qui sont les clowns ?

Les clowns du Rire Médecin sont des comédiens professionnels formés à l’intervention dans les services pédiatriques auprès des enfants hospitalisés.

Où agissent les clowns ?

Les clowns du Rire Médecin interviennent dans 15 hôpitaux du territoire français dont ORLEANS. Aussi bien dans des services très sensibles qu’au sein de services de pédiatrie générale.

PERCE-NEIGE

bada boum

créée à l’initiative de Lino VENTURA, à 50 ans.

L’association est devenue Fondation reconnue d’utilité publique par décret le 13 mai 2016.
La Fondation Perce-Neige a pour but d’accueillir et d’accompagner de façon adaptée les enfants et les adultes touchés par une déficience mentale, un handicap physique ou psychique.

Elle a vocation à apporter son soutien aux familles touchées par le handicap et à favoriserla recherche scientifique et médicale. Perce-Neige poursuit ainsi le combat initié en 1966 par Lino Ventura dans le respect des valeurs de son fondateur.

Perce-Neige est présidée depuis 1995 par Christophe LASSERRE-VENTURA, petit fils aîné de Lino VENTURA et mène des actions concrètes :

  • gestion d’établissements spécialisés pour accueillir les personnes handicapées mentales et polyhandicapées tout au long de leur vie ;
  • mise en place d’un accompagnement personnalisé grâce à un personnel qualifié issu du secteur médico-social ;
  • conseil et soutien auprès des familles ;
  • sensibilisation et interpellation pour faire reconnaître les besoins et attentes des personnes handicapées et de leurs familles.

Perce-Neige c’est près de 900 personnes handicapées accueillies dans 35 établissements et accompagnées par plus de 1 000 salariés : aides soignants, aides médico-psychologiques, éducateurs spécialisés, kinésithérapeutes, ergothérapeutes...

Les fonds collectés à l’occasion de la Duck Race seront affectés à la Maison Perce-Neige de Condorcet (Drôme) et plus particulièrement son IME qui accueille des enfants de 6 à 16 ans.